shutterstock_132802436
CompétitifTransparent

Une étude de KPMG révèle qu’en cas d’échec, plusieurs milliards de francs sont en jeu

Comme le montre le «Swiss Tax Report 2016» de KPMG, la Suisse se classe toujours aux premiers rangs dans la concurrence fiscale internationale – en particulier pour ce qui est de l’imposition des entreprises.


La RIE 3 est d’une importance cruciale dans cette concurrence. Un substrat fiscal pouvant atteindre 14 milliards de francs suisses est en effet en jeu. Il est donc impératif que la Suisse trouve, dans le cadre de la RIE 3, une solution efficace garantissant l’attrait fiscal de la Suisse et étant acceptée sur le plan de la politique intérieure et extérieure.

Voir le communiqué de presse de KPMG